Résidence et atelier

« Mot à mot, pas à pas, pas si laide la palissade »

Un projet artistique d'œuvre collective réunissant art et langage autour d'une technique de gravure et d'estampe originale : empreindre.
Découverte et mise en œuvre de cette pratique artistique : un tampon de plâtre sur lequel il faut graver un mot ou un signe, puis imprimer et reproduire, pour aboutir à un tissage de mots et de papiers...
L'objectif : Mettre en perspective la présence de la palissade du chantier de la Chapelle et la présence d'un artiste en processus de création.

Accueillir un public scolaire et associatif pour des ateliers d'art plastique autour d'un projet de signalétique visant à « historier » une palissade implantée pour baliser le chantier de la Chapelle et de réaliser des bannières pouvant être ensuite présentées dans le bâtiment de Gardes ou dans la Chapelle rénovée.

Période d'ateliers : fin 2009/courant 2010
Public concerné pour les ateliers : Scolaire et associatif selon les voies explorées (classes des environs, ateliers d'art graphique, associations, etc...) partenariat Rectorat, Inspection académique des Yvelines 

> La résidence - les ateliers :

Accueil de classes dans le grand atelier de la Commanderie (atelier collectif),
Atelier pour chaque classe (processus) :

  • démonstration du processus gravure et estampe (dans la classe, 1 heure)
    écriture / gravure (1 séance de 3 heures)
  • tirages individuels et collectifs (1 séance de 3 heures)
    7 tirages bannières minimum par classe 0,45 x 1,35 (x3) que des monochromes (les couleurs médiévales) blanc - noir - bleu - rouge ( ?)
> Restitution des travaux réalisés - Printemps 2010

L'installation finale recouvrirait l'ensemble de la palissade, soit un quarantaine de mètres, sur une hauteur de 1,35 m (soit 89 bannières de 0,45 x 1,35). Seraient également présentés tous les tampons de plâtre appareillés sur des fers à béton, soit dans le jardin, soit devant la palissade, soit autour des bâtiments.


Court métrage réalisé dans ses ateliers de Romans-sur-Isère, en Juin 07.

Tourné avec des enfants du quartier en pleine création...