Camille Virot

«La miniature est un exercice de fraîcheur métaphysique ; elle permet de mondifier à petits risques.Et que de repos dans un tel exercice de monde dominé ! La miniature repose sans jamais endormir. L’imagination est vigilante et heureuse»

Gaston Bachelard,La poétique de l’espace

«Maison pour dire «architecture », pour continuer malgré tout un désir de construire, c’est-à-dire assembler par empilements, puis discerner des intersections, des interstices, des rapports de vides et de pleins, des réponses de vide à vide, infléchir la construction sous l’effleurement d’un éphémère rayon de lumière, d’une ombre portée, enfin saisir et stopper la vibration d’une arête droite avec une courbe.

... le céramiste a un horizon limité à son atelier, il fait avec ce qu’il a sous la main. Il y a donc prosaïquement dans ces «petites maisons» des références à la tuile romane, aux murs «fruités» de pierres sèches, à la fracture de la montagne et à la voûte plein cintre qui, quotidiennement, elle, résiste... etc.»

Camille Virot, in «La Maison», 1998

  • MAISON2
  • MAISON3