Accueil > Les artistes > Résidant > Nicolas Sanhes

Nicolas Sanhes

L’artiste scie, assemble, soude ces lignes de métal, travaille sur les tensions, les notions d’équilibre et de déséquilibre, pour donner naissance à des oeuvres d’une étonnante légèreté, malgré leur caractère parfois monumental.

Né en 1965 à Rodez, en Aveyron, Nicolas Sanhes fait ses études à l’Ecole des Beaux-arts de Perpignan. Quelques années plus tard, il s’installe à la Commanderie des Templiers de la Villedieu, à Saint-Quentin-en-Yvelines, où il vit et travaille depuis.

Après avoir créé ses premières sculptures en bois, son matériau de prédilection devient le métal, et depuis quelques années plus précisément les poutrelles métalliques, utilisées dans la construction de charpentes : matériau standardisé, industriel, dénommé IPN. L’artiste scie, assemble, soude ces lignes de métal, travaille sur les tensions, les notions d’équilibre et de déséquilibre, pour donner naissance à des oeuvres d’une étonnante légèreté, malgré leur caractère parfois monumental. Car l’oeuvre ne se limite pas à une déclinaison sans cesse renouvelée de structures linéaires métalliques, toujours monochromes. L’oeuvre est aussi l’espace : l’espace intérieur, le vide englobé par la structure créée, et l’espace dans lequel l’oeuvre s’inscrit.

L’artiste a conçu plusieurs sculptures pour l’espace public, imaginant alors ses oeuvres non
comme un élément de décor mais comme un vecteur de transformation de l’espace. Elles
s’adaptent à leur environnement, et viennent interférer dans la perception du lieu par les passants,
questionnant leur rapport à l’espace de la ville. Ce rapport à l’espace est de nouveau interrogé dans les dernières sculptures, qui « luttent contre la résistance et l’apesanteur » selon les termes de l’artiste.